10 startups latino-américaines à surveiller de près

La sélection des Brasil Startup Awards l’a montré et l’organisation prochaine de la TNW conférence à São Paulo en est l’un des signes les plus importants : de plus en plus de projets latino américains attirent l’attention des investisseurs américains et internationaux. La zone n’est pourtant pas encore sur le devant de la scène, et il est rare hors des cercles intéressés de trouver quelqu’un capable de citer un succès web brésilien ou latino-américain. On commence tout juste à entendre parler de Peixe Urbano, le site pionnier de couponing, ou de Samba Tech, une plateforme de publicités vidéos web, tv et mobile, qui sont deux des plus gros succès récents.

Comme le but de ce site est également de contribuer à améliorer la visibilité de ce qui se passe dans la région, je n’ai pas pu m’empêcher de reprendre la liste des 10 startups latino-américaines les plus prometteuses, mise en avant par TheNextWeb il y a quelques semaines. Certaines ont déjà attiré des investissements étrangers. D’autres apparaissent comme de simples copy-cats de succès européens ou américains mais qui ont su s’adapter avec intelligence aux spécificités du marché local, notamment au niveau des moyens de paiement [Wengo est en train de faire la même chose et ce n'est pas simple], et en privilégiant les supports mobiles et le relais par les réseaux sociaux.

1) Buscapé

Buscapé est l’un des plus gros succès du web brésilien et l’une des sociétés les plus connues à l’international. En effet, le comparateur de prix lancé en 1999 est désormais présent dans 34 pays, expansion permise après l’acquisition de la société par le fonds sud-african Naspers en 2009 pour la coquette somme de 342M de dollars. Son poids est tel qu’aujourd’hui la société supporte de jeunes startups en organisant une compétition "Sua Ideia Vale 1 Milhao" ("Votre idée vaut 1 million") où differents projets de e-commerce mobile ou social s’affrontent pour gagner un prix de 300 000 R$ (120k€). Buscapé a également investi dans plusieurs startups latino-américaines ces dernières années comme Resolvendo.me (un service de recommandation sociale pour les petits entrepreneurs indépendants).

2) PagosOnline

logo pagosonline 10 Latin American Startups You Should Watch Out For

PagosOnline a été lancé à Bogota en 2002 comme le "Paypal Colombien" et propose différentes solutions de payment en ligne incluant les cartes de crédit locales, les transferts bancaires et les payments en cash, service clé en Amérique Latin où une part encore importante de la classe moyenne n’a pas accés à la carte bancaire. Les services de PagosOnline sont désormais. Buscapé, qui a acquis 75% de la société en 2010, utilise PagosOnline pour l’ensemble de ses services, et la société déclare aujourd’hui avoir plus de 5000 clients, incluant des sites de e-commerce et des compagnies aériennes (40% des transactions sont liées à l’achat de billets d’avion). Le marché du paiement en ligne est en pleine expansion en Colombie (+45% rien qu’en 2010, soit 600 millions de dollars), mais la société ne compte pas s’arrêter là : déjà présent au Mexique, au Pérou et au Panama, le site sera prochainement lancé en Argentine/Chili (août 2012) et au Brésil (septembre 2012) où il viendra concurrencer directement PagSeguro, l’actuel leader du marché (sur le boleto et les cartes de crédit locales).

3) Vostu

logo vostu 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForVostu est une société de social gaming, le "Zynga du Brésil", créée en 2007 par des brésiliens, mais aujourd’hui également basée à New York et Buenos Aires. La société crée des jeux pour sa propre plateforme, mais aussi pour Orkut, Facebook ou MSN, ce qui lui a sans doute permis d’atteindre le nombre hallucinant de 50 millions de joueurs. Financé à l’origine par Intel Capital, un fonds de la Silicon Valley, Vostu a levé 30 millions de dollars en novembre 2010 auprès de Tiger Global Management et Accel Partners, des fonds qui commencent d’ailleurs à investir massivement au Brésil. Intéressante interview des deux co-fondateurs (brésiliens mais qui se sont rencontrés sur les bancs de Harvard) à voir.

4) Mentez

mentez 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForMentez, basé à São Paulo et Miami, est le principal concurrent de Vostu : bien que se définissant comme éditeur d’applications sociales, Mentez produit essentiellement des jeux pour réseaux sociaux (22 millions d’utilisateurs actifs sur Orkut et 10 millions sur Facebook). Zynga a choisi Mentez pour se développer en Amérique Latine et vendre ses cartes pré-payées sur sa plateforme Paymentez, ce qui lui offre une exposition incomparable. Comme pour Zynga, les transactions sur Paymentez peuvent avoir lieu dans des points de ventes physiques, comme les cyber-cafés, ce qui se révèle être particulièrement adapté au public latino-américain (quasiment la moitié des internautes brésiliens se connectent encore depuis un cyber-café). Mentez est également le distributeur de Playdom, la plateforme de jeux online de Disney.

De Vostu ou Mentez, qui dominera le marché ? Apparemment, il y a de la place pour deux grands acteurs. Un récent article de Venture Beat soulignait que le marché latino-américain des biens virtuels devrait atteindre 517M USD de revenus en 2012, selon une étude de marché réalisée par SuperData Research et PlaySpan.

5) Eventioz

eventioz 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForEventioz est un service d’inscription en ligne argentin, assez similaire à EventBrite ou Amiando, qui permet à ses clients de gérer toutes les étapes de l’organisation d’un évènement, de la création à la réception des payments. Le service est gratuit pour les organisateurs mais le site prélève une commission de 5,99% sur chaque inscription faite à travers le site. Ses clients sont latino-américains et européens, et on trouve parmi eux de grosses entreprises comme Telefonica ou Endeavour. Selon le directeur marketing de l’entreprise, l’expansion internationale est aujourd’hui au coeur de la stratégie de la société, aujourd’hui centrée sur l’Amérique Latine et l’Espagne, mais avec des visions plus larges, le site étant déjà traduit en catalan et en anglais.

6) Restorando

logo restorando 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForNous en avons déjà parlé, Restorando se place sur le segment de plus en plus concurrentiel de la réservation de restaurants en ligne. Le service est gratuit pour les utilisateurs, qui gagnent des repas gratuits après un certain nombre de réservations. Lancé en octobre 2010 par deux argentins, Frank Martin et Franco Silvetti, le service est aujourd’hui disponible au Chili et au Brésil et a récemment levé 3,2M USD auprès notamment du fond Atomico. Au board de la société, on trouve les anciens gérants de MercadoLibre, le plus gros succès web argentin de ces dernières années (qui a été valorisé  400m$ lors de son IPO en 2007).

7) Smowtion

Smowtion 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForCréée en Argentine en 2008, Smowtion est une plateforme de publicité online qui aide les éditeurs à monétiser leurs contenus, disponible en 8 langues (notamment Russe, Allemand et Néerlandais). La société est désormais présente à Buenos Aires, Mexico DF, Miami et en Espagne. Smowtion offre à ses clients (parmi lesquels Adidas et Unilever) l’accès à 217 millions de visiteurs uniques par mois, via un réseau de 120 000 éditeurs de contenus dans le monde.

8) Junar

junar 300x162 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForJunar est une application web gratuite qui permet aux utilisateurs (journalistes, utilisateurs, entreprises, …) de chercher parmi une centaine de bases de données et des flux d’informations. Fondée par les argentins Javier Pajaor et Diego May, la société est l’un des premiers projets a avoir été sélectionné par le programme Startup Chile (un programme financé par le gouvernement chilien) et à recevoir un premier investissement de 40 000$. Junar a par la suite levé en décembre 2010 près de 1,2m$ auprès de deux fonds chiliens (Aurus Tecnologia et Austral Capital) et de business angels internationaux. L’entreprise est déjà présente aux Etats-Unis où elle a été nominée lors du MIT Entrepreneurship Competition, et ne cache pas ses ambitions internationales.

9) Movile

logo movile 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForMovile offre de nombreux services mobiles comme du contenu, du m-payment pour des biens virutels, des services marketings et des applications en HTML5 a une base de près de 100 millions de clients (B2B et B2C) dans le monde. Lancée il y a 10 ans à São Paulo sous le nom "Compera n-Time", Movile dispose maintenant de bureaux en Argentine, Colombie, Mexique, Venezuela et Uruguay et compte Naspers et Endeavour parmi ses investisseurs. Selon le CEO de la société, Fabricio Bloisi, Movile reste concentré sur l’Amérique Latine où les opportunités sont importantes car dans la région "l’Internet mobile sera bien plus répandu que l’Internet conventionnel".

10) Desk Metrics

deskmetrics Logo1 10 Latin American Startups You Should Watch Out ForDeskMetrics se conçoit comme un "Google Analytics pour les programmes" qui vise les petites et moyennes entreprises éditrices qui n’ont pas facilement accès à ce type de données. Supportant de très nombreux langages de programmation, DeskMetrics existe pour Mac OS X et iOS en beta, et Linux. La société a beaucoup fait parler d’elle en 2010 en levant 200 000 USD quelques mois seulement après sa création à Porto Alegre, Brésil, auprès d’un business angel local aujourd’hui encore inconnu. La plupart de ses clients sont aujourd’hui internationaux et la société peut potentiellement conquérir un large marché.

Que vous inspire cette sélection ? Pour moi, autant certaines sociétés apparaissent comme évidentes (Buscapé), d’autres m’étaient totalement inconnues, notamment pour celles disposant d’une cible B2B.

Source : l’article de Anna Heim, publié il y a peu sur TNW Latin America.

5 réflexions sur “10 startups latino-américaines à surveiller de près

  1. Ping : Trouver un expert ou un professionel sur le web au Brésil : le succès de GetNinjas et les débuts de Recomind « Geekinha

  2. Ping : Une rapide histoire de l’entrepreneuriat web au Brésil « Geekinha

  3. Ping : Historique du web brésilien par Romero Rodrigues, fondateur de Buscapé « Geekinha

  4. Ping : TNW Latam conference : panorama du web et de l’entreprenariat au Brésil « Geekinha

  5. Ping : La technologie au service du développement dans les marchés émergents ? « Geekinha

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s